Réunion des cadres de l’UMP

A l’occasion d’une réunion des cadres nationaux et départementaux de l’UMP, ce matin au parc floral de Vincennes, le Premier ministre a saisi l’occasion pour revenir sur l’énorme chantier des retraites. Le message de François Fillon est clair et sans équivoque : pour «sauver nos régimes de retraites», il faudra «travailler plus longtemps».

« Il s’agit d’évaluer les résultats des réformes successives qui ont été conduites depuis maintenant une quinzaine d’années (…) et de voir ensemble si l’allongement de la durée de cotisation est suffisant pour convaincre nos concitoyens de rester plus longtemps au travail« , a déclaré François Fillon.

« Car il n’y a pas d’autre solution pour sauver nos régimes de retraite que de travailler plus longtemps, alors même que la vie s’allonge. Si ça n’est pas le cas, alors il faudra débattre ensemble de la question de l’âge légal de la retraite« , a-t-il ajouté.

Un point d’étape est d’ores et déjà prévu en 2010 à l’occasion de la remise du rapport du Conseil d’orientation des retraites.

Qu’en pensez-vous ?

Mot clés:

3 commentaires

  1. seb - 28 juin 2009 18 h 28 min

    Pourrait on demander, au préalable, au Parlement ET au Gouvernement de faire les EFFORTS qu’ils demandent à la France ?

    –cesser de faire des lois idiotes, qui coûtent chères, et inefficaces. Ex : HADOPI 2, loi sur la « burqua » (le Parlement ignore qu’il y a déjà une loi interdisant le port de vêtement couvrant le visage…Hors festival ? Avant de faire de nouvelles lois – et de dépenser argent et temps – pourquoi ne pas faire respecter…Les lois existantes ?

    –arrêter de prendre l’avion (payant) et prendre le train (gratuit et plus écolo) et faire payer leur repas aux Ministres et élus…Lorsqu’ils agissent dans le cadre d’activités autres que leur mandat ou mission. Ex : pourquoi Mme Morano utilise t elle l’argent public pour financer un chauffeur pour ses enfants…Alors que son statut de « mère » n’est pas une mission « républicaine »?

    –Demander au Président de réfléchir avant de parler. Ex : il souhaite faire un référendum en Martinique. Or…Les Martiniquais ont déjà dit (en 2003) qu’ils aimaient la France !!!! Pourquoi leur poser, une nouvelle fois la question ? Problème d’oreilles ? Pourquoi faire un référendum (avec tout ce que cela exige comme financements et organisations) alors que l’on connait déjà la réponse : PAS D’AUTONOMIE, NI D’INDEPENDANCE. LES MARTINIQUAIS SONT FRANCAIS !!!! ET ILS VEULENT LE RESTER !!!!!!!!!

    –Arrêter de faire des propositions idiotes. Ex : un grand emprunt national. (On est pas assez endetté ?) Le Président ignore que la France fait partie de l’UE ? Et qu’en tant que telle, elle doit respecter le traité de MAASTRICHT ?

    Répondre
  2. Louis Cypher - 29 juin 2009 9 h 23 min

    La réforme des retraites ?

    Un bel exemple de lâcheté politique à grande échelle, voire de filouterie organisée.
    L’allongement de la période d’activité était inévitable depuis près de 15 ans : pas besoin d’être énarque ou devin : il suffit de regarder une pyramide des âges et d’être doté d’un cerveau en état de fonctionnement.
    Gouverner, c’est prévoir, dit-on : la france n’est donc pas gouvernée. Une patate chaude que tous es gouvernements dépourvus de courage se sont refilés.

    Plutôt que parler du désastre des 68ards, parlons plutôt du catastrophique égoisme des babys-boomers, ceux la même qui ont eu le pouvoir et qui ont refusés de sacrifier le confort de leur petite vie pour garantir l’avenir de leurs enfants.

    Filouterie organisée : intelligent de retarder l’age de la retraite alors que les plus de 50a sortent par paquet du marché du travail (la faute à l’insuffisante formation professionnelle, entre autre) –> rares seront les citoyens à pouvoir prétendre à une retraite à taux plein ! Donc, des économies en vue..bien vu…et comme les pauvres vivent statistiquement moins longtemps, nous retrouvons une bonne vieille équation :
    + petites retraites = + mort prématurées = – de pensions à verser.
    La boucle est bouclée.
    Merci les politicards : après la république des imbéciles, voici poindre la république des charognards.

    Les retraités, il faut les délocaliser. C’est aussi une piste…

    Répondre
  3. Louis Cypher - 1 juillet 2009 8 h 37 min

    Alors, quelques chiffres pour illustrer la si courageuse réforme du gouvernement.

    les deficits prévisibles : 45 000 000 000 euros en 2020, 105 000 000 000 euros à l’horizon 2040. Ceci avec une prévisiond e croissance du PIB digne d’un alcoolique : 3% / an. On en rigole encore.

    Comme chacun le sait, un vieux, ca coute cher a soigner. En moyenne 10 fois plus qu’un d’jeune. Je vous laisse donc imaginer l’explosion du déficit de la sécu. Allez, un petit 100 000 000 000 lui aussi ?

    L’effort sur le PIB pour les seniors devrait atteindre les 3 à 4% rien que pour les pensions dans les prochaines années.

    Et là, touts guillerets, les imbéciles qui se prétendent gouvernants nous disent que allonger de 2 ans l’activité va en partie régler le problème ? C’est sérieux où c’est un numéro de clowns ?
    Le taux d’emploi des seniors (donc, plus de 50 ans) est ridiculement bas en france, et on veut nous faire croire que les rares travailleurs a cotiser 2 ans de plus (faudra les trouver, ceux là) vont régler une partie du problème ?
    Et quid des régimes si spéciaux ? Ceux des représentants du peuple ? de la fonction publique ?

    Bref, en conclusion : les députés & co s’en foutent : quand le problème surgira dans toute son ampleur, ils ne seront plus de ce monde et dans le cas contraire, ils s’en fouteront royalement : leur régime à eux va bien, merci. Alors…

    Répondre

Exprimez vous!