Attaque de la permanence de Christian Vanneste à Tourcoing

La porte de la permanence de Christian Vanneste saccagée
La porte de la permanence de Christian Vanneste saccagée

Ce matin, vers trois heures, des individus se sont attaqués à la permanence du député Christian VANNESTE dont ils ont brisé la porte d’entrée. Cet événement qui vient à la suite des lettres de menace, dont l’une accompagnée d’une balle, qu’il est le seul à avoir reçues parmi les parlementaires de province en dehors du Languedoc-Roussillon, ne peut laisser indifférent. Il témoigne de l’évidente montée de la violence, dans un pays qui semble être l’une des rares démocraties dans lesquelles on pense qu’elle est une expression légitime du mécontentement ou de l’opposition.

Menacer un parlementaire ou s’attaquer à lui, à ses locaux, c’est remettre en cause la République et les principes qui l’animent. Certes, les auteurs de ce vandalisme ou de ces menaces sont les principaux coupables, mais on ne peut oublier la campagne de dénigrement et de haine qui a été savamment orchestrée depuis plusieurs années par un groupe de pression national et qui a été relayée par des politiciens locaux. La justice a désormais tranché en faveur de l’élu du peuple et de son droit à l’expression. Il reste que le mal accompli par les censeurs irresponsables continue à produire ses effets.

Christian Vanneste, député UMP du Nord

Didier Droart, Conseiller municipal UMP de Tourcoing

Articles liés

10 commentaires

  1. Courage M. Vanneste ! Ce genre de comportement stupide doit vous motiver pour poursuivre votre travail et rester fidèle à vos convictions.

  2. Monsieur Vanneste, peut être devriez vous porter un “gilet par balle” pour vous protégez, car si l’on est capable de s’en prendre à votre permanence, votre personne peut, elle aussi, être menacée.

    S’en prendre à vous, c’est frapper la France. J’espère sincèrement que les responsables seront bientôt arrêtés.

    Peut être faudrait il renforcer la protection juridique des élus, en condamnant ceux qui s’attaquent à la France, par votre biais, à une sortie du territoire partielle ou définitive.

    Il n’est pas tolérable que l’on puisse manquer ainsi de respect à un élu, et donc à notre belle France.

    Mais attention ! Si de tels actes sont possibles, c’est aussi parce que les membres des Institutions démocratiques de notre pays ne font pas toujours ce qu’il faut pour se rendre dignes de la France :

    -la repentance nationale à toutes les sauces n’est pas le meilleur moyen de renforcer l’idée qu’aimer la France est une bonne chose
    -le comportement indigne des parlementaires lors des séances à l’Assemblée Nationale ou au Sénat non plus : pied sur les fauteuils, lecture d’un ouvrage pendant les séances, lecture de magazines pendant les séances, siestes, montage de photos, jeux pendant les séances (combien d’élus jouent au Solitaire ?), narration des vacances de tout un chacun pendant les séances (impossible de le faire après ? Ou avant ? Ou pendant les pauses au “bar de l’Assemblé” ou à celui du Sénat ?) etc. Comment veut on inspirer le respect aux jeunes enfants à l’égard de l’autorité…Quand tout le monde semble trouver normal, au Parlement, de faire honte à la France ! Porter une cravate ou un tailleur à la mode est certes une bonne chose…Mais avoir du respect envers ses collègues (je suis scandalisé quand je vois que PERSONNE n’écoute l’orateur ! Ou quand je vois les élus poser, sans s’en soucier, la liasse d’amendements (rédigés par eux mêmes ou par leurs collègues) pour vite se replonger dans “Angélique : Marquise des Anges” !)
    -le comportement indigne des parlementaires à l’égard des femmes : où est passé la légendaire courtoisie française ? Après, on s’étonne que dans les cités, les “jeunes” imitent les parlementaires macho ! Dernièrement, je regardais les séances…Et que vois je ? Un député qui n’a rien trouvé de mieux à faire que de discuter avec ses collègues sur la plastique de la Ministre présente ! Il n’y a rien de plus important ?
    -le comportement indigne des Ministres : pourquoi autorise t on les Ministres et les parlementaires à MANGER dans l’Hémicycle ? Est il respectueux qu’une Ministre MACHE DU CHEWING GUM (elle est peut être sponsorisée par Hollywood Chewing gum ?) pendant que les parlementaires essayent, tant bien que mal, à l’intéresser aux affaires de la France ? Est il normal que la Ministre parle (avec je ne sais qui) pendant le discours d’un élu ? Est il normal que la Ministre n’écoute RIEN DU TOUT à ce que dit l’élu ?

    A quand un “code de bonne conduite” dans l’Hémicycle ?
    -Les portables et les ordinateurs sont laissés à l’entrée. Les élus sont payés pour travailler, écouter, poser des questions…Non pour améliorer leur album de photo, ou montrer leur dernière conquête ! Et il malpoli de répondre (pendant son travail) à un appel ! (Pendant la pause, pourquoi pas, mais pas avant : si Monsieur Copé veut “appeler des renforts” et bien qu’il le fasse pendant les nombreuses “pauses”)
    -Les portes de l’Hémicycle sont fermés quand la séance commence, et ne se rouvre que pendant les pauses. Les “retardataires” n’auront qu’à aller ailleurs.
    -Les élus doivent être habillés correctement : cravate, chemise, et veste pour les hommes ; foulard, veste, haut pas trop suggestif. (Je rappelle que la France a des intérêts commerciaux importants en ce qui concerne la “mode” : peut être les élus pourraient ils promouvoir la mode française en arrivant dans l’Hémicycle correctement habillé)
    -Le Président de la séance peut “mettre au coin” (c’est à dire empêcher un élu de voter) un élu qui bavarde pendant que le Gouvernement ou ses collègues s’adresse à l’Assemblée. Les “punis” ont droit à un “bonnet d’ane” et une liste des “anes” est disponible sur le site du Parlement, à l’attention des citoyens.
    -Le Président de la séance peut interdire la présence d’un Ministre si celui ci arrive mal habillé, mange pendant la séance (ne serait ce que du chewing gum) ou discute avec les “huissiers” de l’Assemblée pendant que les élus parlent ! Les votes ont dès lors lieu sans la présence du Gouvernement. Le traditionnel “avis du Gouvernement” est donc considéré comme positif sur tous les amendements présentés.
    -Les citoyens peuvent venir prendre des notes pendant les séances…Mais aussi lors des commissions, pour y noter la présence des élus, et étudier le comportement de ces derniers (digne ou non de la France)
    -Les élus ont droit de venir avec une bouteille d’eau
    -Les élus doivent prendre leur précaution avant de venir en séance, car les portes seront fermées pendant l’étude du texte. (Comme pour un conclave)
    De nombreuses pauses seront prévues pour permettre aux élus de s’aérer (mais les portables ne seront pas rendus)
    -Les élus n’ont pas le droit de mettre les pieds sur le siège d’avant, de dormir en séance, ou de lire. Ceux qui le font sont considérés comme “absents” sur la liste de présence, et leur vote n’est pas pris en compte.

    Si le Parlement veut être respectée, si le Gouvernement veut être crédible…Il faut commencer par être digne de la France.

    Les députés de la III République se battaient en duel…Mais au moins ils faisaient des “efforts” pour être digne de l’honneur que la France leur faisait.

    La France est elle si déconsidérée par les membres les Institutions de notre République pour que les élus ne soient capables d’avoir la conduite d’un élève de CM2 ?
    -qui n’est pas avachi sur sa table
    -qui ne répond pas à des appels pendant les cours
    -qui écoute son enseignant
    -qui fait l’effort de s’habiller proprement
    -qui s’excuse quand il arrive en retard
    -qui ne lit, ni ne mange, pendant les cours

    Faut il mettre un enseignant dans les Hémicycles pour que les élus soient dignes de la France ? Ou bien les élus sont ils capables d’adopter un comportement d’adulte ?

  3. Vous devriez lire la presse étrangère. On y trouve de très bons éditos, certaines fois. Dont certains parlent de la France.

    Et vous savez quoi ? De plus en plus souvent apparaît le terme “révolution”. Hé bien..j’ai tendance à y croire, désormais : tous les indicateurs, effectivement, pointent dans cette direction.

    Mes derniers retours sur le territoire m’ont laissé une très très désagréable impression. Et je ne crois pas que ces missiés les députés, dans leurs bien jolies permanences, ou les élus de tous bords, dans leurs jolis palais dorés marbrés, aient bien conscience de ce qui est en train de bouillir, dans “la france du bas”. Saccage de sous-préfectures, saccage de permanences, lettres de menaces, anti-parlementarisme rampant, sans compter les multiples tensions sociales dues au délabrement économique… ca vous parait anodin, vous, que tout cela arrive en même temps ?

  4. Deux classements honorables pour le député Vanneste

    1) 5 points sur 8 (élève appliqué, doit poursuivre ses efforts : vous pouvez nettement faire mieux que 12,5/20) selon l’argus parlementaire de “contribuables associés”. (Monsieur Vanneste, en page 2)

    Soulignons que Monsieur Vanneste a un “carré jaune” ce qui signifie “bonne initiative”.

    http://www.contribuables.org/wp-content/uploads/2008/07/argus-2008.pdf

    2) Classement de l’Express : 122ème sur 577. (attention, le classement est inversé : les “meilleurs” sont à la fin…Les “cancres” en début de classement)

    Bien, continuez à perséverer. Le petit jeune, Tardy (Lionel de son prénom) est en tête : 21ème. (Se faire doubler par un président de groupe ou un président de commission, admettons, mais ce n’est pas le cas du petit jeune. Allez ! On compte sur vous !)

    http://www.contribuables.org/wp-content/uploads/2009/04/activites_deputes1.pdf

    Je tiens à vous féliciter, Monsieur Vanneste, pour ce travail, qui peut être amélioré (et vous en avez la capacité, nous le savons tous) mais qui est appréciable.

    CHRISTIAN VANNESTE : UN DEPUTE QUI TRAVAILLE…Et AU TRAVAIL !

    C’est d’autant plus appréciable qu’une grande partie des parlementaires, très bien payés, ne font pas un si grand effort.

    Je cite “contribuables associés” :

    “Le résultat est affligeant. Sur cette période de presque deux années, les quatre derniers élus du classement ne sont pas une seule fois intervenus ni en commission, ni en séance, et n’ont déposés ni rapports ni propositions de lois ! Il s’agit de Pierre Bédier (Yvelines, UMP), Guy Chambefort (Allier, PS), Laurent Cathala (Val-de-Marne, PS) et Sylvia Bassot (Orne, UMP).

    Sur 577, près de la moitié ne sont intervenus que 21 fois en séance ou en commission, soit une intervention par mois !

    Ce rythme de travail justifie-t-il que chaque député touche 7 008,65 euros par mois ? L’activité de l’Assemblée nationale justifie-t-elle un budget de 917 millions d’euros en 2009 ? Assurément non !

    Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée s’est dit prêt à appliquer des sanctions financières en cas d’extrémité – Qu’est-ce qu’il attend ?”

    Je propose, vu qu’il a véritablement urgence, et que les “sanctions financières” ne semblent pas “réalistes”…Que des sanctions POLITIQUES soient appliqués :
    -pas d’investiture pour les députés “fainéants” et idem pour les sénateurs.
    -Comme je sens qu’on va ressortir l’histoire du cumul…IMPOSSIBILITE DE CUMULER pour les députés ou sénateurs qui ne sont pas en capacité de tenir leur mandat national. (Un député ou un sénateur n’est pas un “super maire” de circonscription)
    -impossibilité, pour les élus “fainéants” de partir en missions gouvernementales, ou en voyages présidentiels
    -impossibilité pour les élus “fainéants” d’être bénéficiaires de la “réserve parlementaire”

    Je sens que certains élus vont soudain trouver que le mandat national est important !

    Au passage, Monsieur Copé fait moins bien que vous. Dans les deux classements.

  5. @ Seb : merci pour ce rappel du classement ! Une précision néanmoins : il est normal que les premiers de ce classement soient des parlementaires de gauche, ceux-ci participant de fait plus que ceux de droite tenus par la répartition des temps de parole…

  6. A Monsieur Vanneste :

    Alors là, je ne comprends pas : le fait d’être dans la “majorité” serait donc moins “bien” que d’être dans “l’opposition” ?

    Monsieur Migaud est président de la commission des finances, je comprends qu’il soit premier et que ses “collègues” des commissions, soient aussi en tête.

    Pourriez vous un peu expliquer l’histoire de la “répartition des temps de parole”?

    Le Gouvernement “mangerait il” le temps des parlementaires UMP-NC ?

    Les parlementaires “de gauche” ou du “centre” (Modem, Union centriste) ne sont ils pas aussi soumis au “temps de parole” ? (J’entends pourtant les présidents de séance dire à tous les parlementaires “il vous reste trente seconde”, “il faut finir”…Sans distinguer la “majorité” de “l’opposition”…

    Etes vous d’accord, puisque rien n’avance sur la question pécunière, pour qu’on mette des sanctions politiques aux élus fainéants (dont je vois avec plaisir, que vous ne faites pas partie) ?

    Afin de manier, par ailleurs, la carotte, et pas seulement le bâton, on pourrait établir un “diplôme” pour les élus sur le modèle du très prisé “meilleur ouvrier de France”.

    Les associations citoyennes auraient chacune à mettre une note :
    -conduite de l’élu sur les questions budgétaires
    -conduite de l’élu sur les questions familiales
    -conduite de l’élu sur les questions sociales
    -conduite de l’élu sur les questions environnementales
    -conduite de l’élu sur les questions institutionnelles
    -etc.

    A cela, serait rajouter trois notes :

    -une note de discipline qui prendrait en compte :
    *politesse envers les petits camarades
    *respect envers les auditeurs
    *bonnes manières : courtoisie envers les dames, pas de pied sur les sièges, etc.
    *respect envers les électeurs : pas de lecture du dernier roman sorti pendant les séances, pas de sieste pendant les séances, pas de “solitaire” (jeu sur l’ordi) pendant les séances, etc.
    *habillement : propreté, etat (pas de député ivre), tenue digne de la tradition de la mode en France

    -une note d’élaboration de la loi
    *présence aux séances (un élu doit siéger)
    *esprit d’initiative : proposition de loi, amendements, interventions orales, rapports, etc.
    *esprit d’équipe : capacité des élus à sortir des querelles stupides politiciennes (avoir de vraies différences est légitime, en revanche ne pas voter pour l’amendement “truc” parce qu’il est présenté par le député “machin” qui n’est pas apparenté UMP, alors que l’élu est favorable à l’amendement, c’est absolument stupide !)
    *questions au Gouvernement sur les projets de loi
    *participation dans les commissions

    -une note sur le contrôle du Gouvernement
    *écoute des explications du Ministre
    *capacité à poser des vraies questions, et non pas (seulement) des questions téléphonées, destinées à mettre en valeur le Ministre
    *suivi des lois votées
    *suivi de l’utilisation des deniers publics
    *questions au Gouvernement sur l’emploi des budgets des Ministères

  7. La France n’est pas en état de révolution mais plutôt en manque de morale et de respect. La pensée unique, le laisser faire et l’angélisme libertaire, la jacquerie, prônés par la mentalité socialisante y est pour beaucoup. Le mal est fait et dur sera de rectifier ce déséquilibre en faveur du respect de l’autorité. Et que penser du parti socialiste qui s’évertue à trouver des excuses aux casseurs et aux preneurs d’otages! Ce parti est tiraillé en son sein par des partisans extrémistes gauchistes et d’autres attirés par le MODEM vivotant de Bayrou. Faute de volonté et de conviction, ce parti four tout est de moins en moins crédible. Une sélection salutaire non réalisée en interne en son temps rend impossible tout choix sensé et le PS est aujourd’hui aux abois et sans idée, à par celle de critiquer à tout va l’action du gouvernement. Cette absence d’opposition constructive pèse sur la santé de notre démocratie républicaine et laisse le champ libre aux groupuscules extrémistes de gauche qui pullulent en ce temps de crise économique mondiale. Toutes les gauches confondues en France sont majoritairement responsables de cet état regrettable.

  8. Désolée pour vous.
    Tout comme les menaces et envois de balles par lettres, cela n’est acceptable pour personne, à fortiori pour des gens élus démocratiquement.
    Mais à qui imputer ce climat malsain? je ne sais même si je pressens qu’en France, plus qu’ailleurs dans notre joyeux monde économique libéral sans foi ni loi, les voyants sociaux sont dans le rouge et je m’inquiète car l’extrême-gauche souffle de plus en plus sur les braises du désespoir…
    J’ai notamment peur d’émeutes à côté desquelles celles de 2005 dans les banlieues feraient pâle figure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services