Une Europe Aupry XXL…

Affiche Jeunes Pop'

Affiche Jeunes Pop

Hier soir avait lieu à Lille le lancement de l' »Europe XXL ». Ponctuée d’animations sur les places de la Gare, du Théâtre et Grand Place, la manifestation a rassemblé des dizaines de milliers de personnes.

Un succès, pour certains… Une réalité ambigüe, pour d’autres…

Nous sommes en temps de crise. N’est-il pas quelque peu contradictoire d’organiser -encore- une telle manifestation, aux frais du contribuable ? Les expositions et événements culturels liés à ce type de « campagne d’animations » sont peu suivies par la majorité de la population. Seules les soirées de lancement rassemblent les foules. Mais le prix de ces soirées est aussi au rendez-vous… Des dizaines de milliers d’euro.

Alors comment expliquer ensuite l’augmentation des impôts locaux de près de 15% annoncée pour l’année à venir ? Si les communes veulent du pain et des jeux, elles doivent aussi savoir assurer leurs dépenses nécessaires, surtout de fonctionnement. Dans le cas contraire, et c’est ce qu’il se passe, elles préfèrent taxer le contribuable directement. Tout celà bien entendu en prétextant la faute à la réforme des collectivités territoriales… Evidemment !

Enfin le point qui me titille le plus, la dénomination même de l’événement en cette période. Le lancement de l' »Europe XXL » ressemble bizarrement à un lancement de la campagne pour les européennes pour les mairies socialistes. Entre autre Lille et Tourcoing… Vendredi la campagne UMP était lancée à Lambersart, à moindres frais !

Alors pour nous, les Jeunes Populaires, la soirée d’hier, c’était sur le terrain, à travers la 10ème. Au programme, collage d’affiches « Un président à la hauteur des enjeux », pour rappeler notre point de départ de cette nouvelle campagne: le succès de la présidence fraçaise de l’UE.

A bientôt, pour suivre semaine après semaine nos actions dans le combat pour les européennes.

Mot clés:

2 commentaires

  1. seb - 17 mars 2009 16 h 47 min

    La campagne UMP prévoit, dixit Xavier Bertrand…. »un grand meeting comme pour l’élection présidentielle »…Vous savez le truc monstrueusement cher ! Pour les « économies » il y a mieux !

    Mieux…Le groupe PPE veut des PISCINES pour lutter contre l’absentéisme à BRUXELLES ! Ca ne coute pas cher du tout…! Non ! Non ! Et quel « ex » !

    Sinon…En matière d’exemplarité, ce n’est toujours pas çà « en haut ».

    «Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts»…Le Président Sarkozy.

    Sauf que…Dans Le Canard Enchaîné, le journaliste Hervé Martin a compté les nouvelles taxes ou hausses de taxe décidées par Nicolas Sarkozy depuis son élection. Il y en a un peu plus d’une quinzaine, pour un montant qui avoisinera en année pleine environ 10 milliards d’euros de recettes en plus pour l’Etat et la Sécurité sociale. Conséquences : dès 2009, le niveau des prélèvements obligatoires devrait augmenter.
    Assurés sociaux, pécheurs, actionnaires, entreprises de téléphonie, chaînes privées, mutuelles, tous sont mis à contribution pour financer de nouvelles dépenses ou renflouer les caisses de l’Etat et de la Sécurité sociale.

    Voici la liste des 15 nouvelles taxes : taxe pour le RSA, taxe sur les assurances et les mutuelles, taxe sur l’intéressement et la participation, taxe sur les stock-options, franchises médicales, hausse des cotisations retraite, taxe sur la téléphone et internet, taxe sur la publicité des chaînes privées, malus auto, taxe sur les compagnies pétrolières, taxe pour financer la prime à la cuve, taxe sur les ordinateurs, le poisson, les huiles moteurs, les imprimés publicitaires…

    J’allais oublier : redevance télévisuelle, financement de l’HADOPI, financement en hausse de la comm européenne, etc.

    Pendant ce temps là…458 millions d’euros sont utilisés (chaque année) pour…14000 foyers !

    Au Parlement ? Les finances publiques…On s’en fout ! On entend que les élus déblatérés sur « leur » département, région, commune…Et réclamer, encore et toujours, de l’argent qui n’existe pas !

    Pourtant :

    -Selon un sondage réalisé par l’IFOP 60 % des Français estiment que la France doit « coûte que coûte » éviter les déficits. C’est une réaction de bon sens : on ne dépense pas l’argent qu’on n’a pas. Une opinion qui, jusqu’ici, n’a pas encore pénétré les milieux politiques…

    -Nicolas Sarkozy, estime une courte majorité de Français (54 %) agit comme ses prédécesseurs en aidant différentes catégories de population (donc en faisant du clientélisme) et en laissant filer les déficits. Là encore le message officiel a du mal à passer. La rigueur n’est pas à l’ordre du jour.

    -Près de 8 Français sur dix s’inquiètent de l’endettement public. Réaction de bon sens, là encore.

    Et on se demande, après, les raisons du fossé qui se creusent entre les Français et « leurs » représentants ?

    La Démocratie, vraiment, c’est bien çà : cause toujours tu m’intéresse.

    Et l’on devrait rajouter : vote pour moi, laisse un chèque…Et fout moi la paix.

    Après tout…N’est ce pas précisément le message de l’UE à l’égard des citoyens ?

    Répondre
  2. Thibault Loosveld - 19 mars 2009 15 h 38 min

    Martine Delors, qui n’en est plus à une tricherie près, se sert des bus de la Communauté Urbaine à des fins de propagande politique !
    On n’a pas besoin de vous, Madame Delors, pour faire ce que vous faîtes. Pour être endoctriné, dupé, trompé, on n’a pas besoin du président de la Communauté Urbaine.

    Répondre

Exprimez vous!