Alain Griotteray, le hussard de droite

Alain GriotterayGrand officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39/45 et médaillé de la Résistance, Alain GRIOTTERAY est décédé hier. Je voulais saluer cette personnalité hors du commun qui alliait force et fidélité à ses convictions.

Cet homme profondément de droite, sera, pendant la Seconde Guerre mondiale, à 17 ans, l’un des instigateurs de la manifestation du 11 novembre 1940 par laquelle les étudiants défient l’occupant allemand en commémorant l’armistice de la Première Guerre mondiale, montrant ainsi d’abord son immense courage mais également que les premiers résistants furent, contrairement à ce que pensait un certain Lionel Jospin, de droite. Repéré par Henri d’Astier de la Vigerie, il rejoint le réseau de ce dernier, Libération,  et en prendra le commandement en 1943.

Alain GRIOTTERAY, un des derniers hussards, celui qui écrivait dans le Figaro Magazine, en2001,  » Qui se dit de droite ? C’est tellement plus simple d’être de gauche », a œuvré toute sa vie pour le rétablissement de la France.

1 commentaire

  1. LOOSVELD - 4 septembre 2008 13 h 41 min

    Alain Griotteray, Grand Résistant, Grand Français, est mort. Mais il est entré dans le Génie de la France.

    Les lycéens ne sont pas informés de la Manifestation du 11 novembre 1940, pas plus qu’ils ne savent que le Gabon ralliait la France Libre le lendemain.
    Ces omissions ont pour but de cacher au plus grand nombre l’horreur de la dictature nationale socialiste.

    Répondre

Exprimez vous!